Test de Menu Next Door 🇧🇪

Dans un grand Ă©lan de curiositĂ©, je me suis inscrit sur Menu Next Door et j’ai commandĂ© mon premier plat. Je vous relate mon expĂ©rience !

Le principe de Menu Next Door est très simple : c’est une plate-forme qui permet Ă  des particuliers de vendre leurs plats cuisinĂ©s maison. LancĂ© d’abord Ă  Bruxelles, le service est dĂ©sormais disponible dans une partie de la pĂ©riphĂ©rie. J’ai la chance de pouvoir en profiter Ă  Genappe, voyons comment ça marche en pratique !

Le site menunextdoor.be invite d’abord  le visiteur Ă  sĂ©lectionner une localitĂ© et une zone gĂ©ographique de maximum 5 km. C’est clair, Menu Next Door vise la proximitĂ©. D’ailleurs, le slogan du site donne le ton…  “DĂ©couvrez la cuisine de vos voisins !” Tout un programme !

Après cette première sĂ©lection, les menus disponibles prochainement s’affichent les uns après les autres. Il faut savoir que les cuisiniers amateurs qui offrent leurs services sur Menu Next Door ne le font pas tous les jours… Ils ne proposent pas toujours les mĂŞmes plats non plus. Bref, il faut savoir saisir les occasions qui se prĂ©sentent

A Genappe, cette semaine, j’ai plusieurs choix : des pâtes Ă  la Carbonara, quelques plats orientaux, des boulets sauce lapin… Mais finalement, j’opte pour une Saltimbocca all parmiginia. J’ai la possibilitĂ© de l’accompagner d’un tiramisu mais je dĂ©cline n’Ă©tant pas un grand fan de ce dessert italien.

Par curiositĂ©, je dĂ©cide de regarder l’offre disponible Ă  Bruxelles… Et lĂ , c’est franchement Byzance. Le caractère multiculturel de la ville, sa densitĂ© de population en font le lieu idĂ©al pour expĂ©rimenter Menu Next Door.

Après avoir choisi un horaire pour l’enlèvement, j’arrive au bout du processus de la commande… et vient le temps de l’addition : 20,40 € pour les deux portions de Saltimbocca.

Le prix des menus est laissĂ© Ă  l’apprĂ©ciation des chefs, Menu Next Door prĂ©lèvant une commission de 15%. J’ai une petite critique Ă  faire quand mĂŞme : Menu Next Door a placĂ© automatiquement dans mon panier un abonnement Ă  leur offre Premium. Pour 19 €, je peux Ă©conomiser 10% sur chaque commande… Je trouve la manĹ“uvre un peu sournoise mĂŞme si en deux clics je peux dĂ©cocher cette option.

L’enlèvement

Le jour de l’enlèvement, je reçois un appel d’un certain Florent de Menu Next Door… Il m’explique qu’il y a eu un bug sur le site et qu’en retirant les desserts, j’ai bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une rĂ©duction indue. Bon, je m’en sors bien car mon compte est crĂ©ditĂ© de 10 € mais je dois refaire une nouvelle commande.

DĂ©cidĂ©ment, chaque fois que je teste un nouveau service en ligne, il m’arrive une tuile ! (CF mon test du webshop Ikea). 

Il est l’heure d’aller chercher mon plat. Je trouve l’endroit sans difficultĂ© et je suis accueilli très cordialement par Tiffany et son mari. Ils m’expliquent que c’est une nouvelle aventure pour eux. Petit passage par la cuisine, elle est nickel… Ouf ! Tiffany est d’origine italienne, j’ai hâte de goĂ»ter sa recette, probablement transmise de gĂ©nĂ©ration en gĂ©nĂ©ration. Menu Next Door met bien en avant ce cĂ´tĂ© convivial, cette rencontre entre les cuisiniers et leurs clients : on ne vient pas simplement retirer de la nourriture, on vit aussi une expĂ©rience humaine.

La dégustation

Les plats sont parfaitement emballĂ©s dans des contenants en aluminium. Pas besoin d’apporter ses propres tupperwares, donc ! Première observation, les portions de Tiffany sont très gĂ©nĂ©reuses… Mais je suis un peu surpris car ce qu’il y a dans le ravier ne correspond pas tout Ă  fait Ă  l’image du site. Je sais combien il est difficile de prendre de belles photos de plats mais je pense que c’est un point Ă  amĂ©liorer.

Heureusement, la dĂ©gustation est Ă  la hauteur de mes attentes. Le plat est franchement dĂ©licieux mĂŞme rĂ©chauffĂ© au micro-ondes. La Saltimbocca de Tiffany aurait tout Ă  fait sa place sur la carte d’un restaurant italien. Je ne suis pas déçu !

Et l’hygiène dans tout ça ?

C’est la grande question qui vous taraude, n’est-ce pas ? Comment savoir si la nourriture a bien Ă©tĂ© prĂ©parĂ©e dans les règles de l’art ? Comment savoir si les produits sont frais, si les conditions d’hygiène ont bien Ă©tĂ© respectĂ©es ? Eh bien… On ne le sait pas ! Il faut faire confiance… Comme au restaurant, finalement.

Il y a bien eu une polĂ©mique entre l’AFSCA et Menu Next Door. L’agence alimentaire s’inquiĂ©tait de voir certaines normes non respectĂ©es par les particuliers… Menu Next Door Ă©voquait de son cĂ´tĂ© une volontĂ© de tuer la cuisine artisanale de proximitĂ©. Je vous laisse dĂ©couvrir les arguments des uns et des autres. Personnellement, je retiens que les apprentis cuisiniers sont bien conscientisĂ©s Ă  la problĂ©matique de l’hygiène. Avant de commencer, ils reçoivent  un “guide hygiène complet adaptĂ© Ă  la prĂ©paration de repas dans une cuisine de particulier”. Par ailleurs, la plate-forme a souscrit Ă  une assurance qui couvrent aussi bien les consommateurs que les chefs, preuve s’il en est que la question est prise au sĂ©rieux.

En conclusion…

Pour terminer, je dirais que j’ai Ă©tĂ© enthousiasmĂ© par Menu Next Door… J’espère juste que plus de chefs vont se lancer dans mon coin mĂŞme si je n’hĂ©siterai pas Ă  recommander la dĂ©licieuse Saltimbocca de Tiffany.

Mise à jour (février 2018) : Menu Next Door a annoncé la fin de ses activités.

Articles similaires

Share Button